L'IDENTIFICATION DES SITES

Sites éloignés des principaux enjeux paysagers

Faible sensibilité écologique

Éloignements
des routes et des servitudes aériennes majeures

 

Site éloigné des principaux enjeux paysagers

cartographie site internet.png

L'INTÉGRATION PAYSAGÈRE

Un contexte éolien déjà bien établi dans le paysage

Un patrimoine bâti protégé peu sensible

Un schéma d'implantation cohérent avec l'existant

intégration paysagère.PNG

xxxxxxx

LES GRANDES ÉTAPES DU PROJET

LES RETOMBÉES LOCALES

De l'activité pour les entreprises

De l'énergie propre produite localement

La préparation et la réalisation d'un chantier éolien font appel à de nombreux corps de métier : géomètres, géotechniciens, entreprises de terrassement, de génie civil, transporteurs, grutiers, électriciens, etc. C'est jusqu'à une vingtaine de personnes qui peuvent travailler en même temps sur le chantier durant l'année de construction.

En plus de cette activité directe, l'hôtellerie, restauration et autres services locaux bénéficient d'un surplus d'activité.

Durant la phase d'exploitation du projet, même si l'activité est moindre, le projet nécessite l'intervention régulière des services de maintenance ainsi que d'écologues et d'acousticiens chargés de suivre les intégrations environnementale et acoustique du projet.

Par ailleurs, les retombées fiscales dépendent du nombre de MW final que produira le parc selon les machines implantées. Les taux de ces retombées sont définies par l’Etat. Le territoire percevra ainsi des retombées à travers l’IFER (Impôt Forfaitaire sur les Entreprises de Réseaux), la Taxe Foncière, la CVAE (Cotisation sur la Valeur Ajoutée des Entreprises) et la CFE (Cotisation Foncière des Entreprises).